Chimie et pâte à sel ou pourquoi met on autant de sel dans la pâte à sel?

As tu déjà fait de la pâte à sel?
Il faut
Mélanger :
un verre de sel fin
deux verres de farine
Rajouter petit à petit un verre d’eau tiède (avec du colorant si tu veux que ta pâte soit colorée)
Malaxer jusqu’à obtenir une boule de pâte souple comme de la pâte à modeler.
C’est prêt!
Si ta pâte à sel est trop granuleuse, c’est qu’elle manque d’eau.
Si elle est trop collante, elle contient trop d’eau. Tu peux rajouter de la farine ou du sel ou un peu des deux, jusqu’à avoir la bonne consistance.

Mais pourquoi tant de sel? Pourquoi de l’eau tiède? Faisons quelques expériences pour comprendre.

Expérience n°1: Les pommes de terre

Deux pommes de terre (elles resteront comestibles après l’expérience)
Du sel fin
Demande à un adulte de faire un trou dans chaque pomme de terre.
Verse du sel dans l’un des deux trous.
Observe toutes les deux heures.

Petit à petit de l’eau apparaît dans le trou où il y a du sel. Au fur et à mesure, le bord du trou se fripe.
L’autre pomme de terre devient sèche et noircit.
Le sel attire l’eau. Peu à peu, l’eau sort de la pomme de terre et humidifie le sel. On se sert de cet « appétit » du sel pour l’eau pour dégorger les concombres par exemple. Tu as peut être remarqué aussi que quand tu manges très salé, tu as ensuite très soif.
Dans la pomme de terre sans sel; l’eau à la surface des parois du trou s’évapore, elles s’assèchent. De plus, au contact de l’air, la pomme de terre noircit, on dit qu’elle s’oxyde..

Expérience n°2: Mélanger sans toucher
Un verre d’eau chaude
Un verre d’eau froide
Du colorant alimentaire ou de l’encre

Verse une goutte de colorant dans chaque verre. Observe.

La chaleur agite les molécules d’eau (les molécules sont des tous petits éléments qui composent toutes les matières, il y en a dans l’eau et dans tout ce que tu vois autour de toi, même toi!) . Plus la matière est chaude, plus les molécules s’agitent.
Dans l’eau froide, les molécules bougent peu. La goutte de colorant les traverse sans grande perturbation et se dépose au fond du verre.
Dans l’eau chaude, elles sont beaucoup plus agitées, la goutte de colorant les rencontre, elles la mélangent sans que tu n’aies rien à faire.

Expérience n°3: Icebergs de farine
Un verre d’eau froide
Deux verres d’eau chaude
De la farine
Une petite cuillère
Un bol

Mélange, dans le bol, une cuillère de farine et une de sel.
Renverse: (si possible les 3 en même temps!)
une petite cuillère de farine tassée dans le verre d’eau froide,
une dans un des verres d’eau chaude
une petite cuillère de mélange sel+farine tassée dans le deuxième verre d’eau chaude..
Observe. Quelle boule coulera la première? Une fois qu’elle a coulé, quelle boule se mélange le mieux?

La boule de farine + sel coule plus vite que la boule avec juste de la farine.
Celle posée dans l’eau froide coule en dernier.
La boule sel+farine se mélange facilement, celles faites seulement de farine font des paquets de farine, des grumeaux.

Le sel aide l’eau à rentrer dans la boule de farine, comme il a permis à l’eau de la pomme de terre de remplir le trou dans l’expérience n°1.
La chaleur aide l’eau à se mélanger à la farine, comme elle a aidé le colorant dans l’expérience n°2.

Mettre du sel et de l’eau tiède dans la pâte à sel aide donc à mélanger l’eau et la farine et permet d’éviter les grumeaux.
Mais pas que…

J’ai fabriqué de la pâte à sel et de la pâte à sel sans sel. Au bout de plusieurs mois, voilà ce que j’ai obtenu:

La pâte à sel a séché puis n’a plus bougé.
Le tas de pâte à sel sans sel a diminué de volume et a été attaquée par des insectes.

En plus d’aider à fabriquer la pâte, le sel permet donc qu’elle se conserve. Il piège l’eau, l’empêche de s’évaporer. Il l’a rend indisponible pour les microbes, les insectes. C’est un conservateur alimentaire. Il a longtemps était utilisé pour conserver viandes, poissons, …

Tous les ateliers « Sciences à la maison »